» L’école et le collège Saint Joseph de Matzenheim, un établissement sous tutelle congréganiste

Avant de passer sous la tutelle mariste en septembre 2014, l’Institut Saint Joseph était placé sous la tutelle de la congrégation diocésaine des Frères de la Doctrine Chrétienne appelée aussi « Frères de Matzenheim ». La congrégation assurait également la tutelle d’ensemble scolaire Jean XXIII de Mulhouse, d’établissements spécialisés, ainsi qu’une forte présence dans l’Ile de Madagascar.

mertian
Le Chanoine Eugène Mertian, Fondateur de la Congrégation

La congrégation a été fondée par le chanoine Eugène Mertian en 1845 : c’est le 27 août que le Père Eugène Mertian, avec les six premiers compagnons, promettent de suivre Jésus-Christ en vouant leur vie à l’enseignement et à l’éducation chrétienne des jeunes (« des orphelins, des jeunes du monde rural ou du milieu ouvrier des villes industrielles nouvelles »). La création de la toute première œuvre, le Pensionnat agricole de Hilsenheim a lieu en 1856. En 1862, Eugène Mertian et ses frères s’installent à Matzenheim, à l’ancien « Hôtel des Deux Clefs » : ils y ouvrent un noviciat et créent une école libre. C’est le début d’une grande aventure…

Aujourd’hui, la Congrégation des Frères de la Doctrine Chrétienne est dirigée par Frère Jean-Claude, supérieur général.

 

» Les dates clés de l’établissement

1845-1870 : genèse du Collège

  • 1823 : Naissance d’Eugène MERTIAN à Ehl-Benfeld.
  • 1836 : À 13 ans, Eugène MERTIAN entre au Petit Séminaire de Strasbourg.
  • 1840 : Eugène MERTIAN entre au Grand Séminaire de Strasbourg.
  • 1844 : Ayant fini ses études, Eugène MERTIAN est envoyé par Mgr RAES, évêque de Strasbourg, à l’orphelinat du Willerhof près d’Hilsenheim.
    8 septembre : Eugène MERTIAN commence son noviciat avec quatre jeunes gens, décidés comme lui à se consacrer à Dieu dans la vie religieuse.
  • 1845 :
    27 août : les cinq novices prononcent leurs premiers vœux comme Frères de la Doctrine chrétienne : la Congrégation est née. Les Frères promettent de suivre Jésus-Christ en vouant leur vie à l’enseignement et à l’éducation chrétienne des jeunes (des orphelins, des jeunes du monde rural ou du milieu ouvrier des villes industrielles nouvelles).
    20 décembre : Eugène MERTIAN est ordonné prêtre.
  • 1850 : Les Frères quittent le Willerhof et s’installent dans les locaux de l’orphelinat des filles La Providence à Hilsenheim.
  • 1856 : Eugène MERTIAN ouvre à Hilsenheim un Pensionnat Primaire Agricole pour accueillir la jeunesse rurale.
  • 4 novembre 1861 : les Frères achètent l’auberge Aux deux clés, ancien poste de relais sur la route impériale Strasbourg-Lyon.
  • 1862 : Eugène MERTIAN et ses Frères s’installent à Matzenheim dans l’ancienne auberge Aux deux clés et y ouvrent un noviciat.
  • 1863 : Ouverture d’une école libre à deux classes pour 30 élèves à Matzenheim.
  • 1864 : Les Frères achètent le château de Werde à Matzenheim, avec potager et verger.
  • 1865 : Fondation de l’École des Frères à Mulhouse.
  • 19 mars 1870 : à Matzenheim, bénédiction et pose de la première pierre du grand bâtiment, futur Collège, placé sous le patronage de saint Joseph.
  • 19 juillet 1870 au 29 janvier 1871 : Guerre franco-allemande.
  • 10 mai 1871 : le traité de Francfort met fin à la guerre franco-allemande et entérine la cession de l’Alsace et la Moselle à l’Allemagne.

1871-1914 : période allemande

  • 1871 : Le Collège peut ouvrir ses portes.
    Un certain nombre de Frères, mal préparé à l’enseignement en langue allemande et craignant de devoir porter l’uniforme allemand, se rendent en France où ils vont ouvrir des écoles dans le Nord et en Région parisienne.
  • Pendant la période allemande (1871-1918), les Frères peuvent maintenir leurs écoles communales, le Collège de Matzenheim ainsi que l’École des Frères à Mulhouse.
  • 10 août 1876 : inauguration solennel du sanctuaire de la chapelle Saint-Joseph.
  • 1881 : Inauguration des orgues de la chapelle Saint-Joseph.
  • 20 décembre 1890 : mort du Père fondateur Eugène MERTIAN.
  • 1895 : Acquisition de la propriété d’Ehl-Benfeld, lieu d’origine du Père fondateur Eugène MERTIAN.
  • 1902 : La Maison-mère est transférée de Matzenheim à Ehl-Benfeld, où les grands bâtiments sont aménagés.
  • 1903 : En France, les lois antireligieuses d’Émile COMBES obligent les écoles créées par les Frères dans le Nord et en Région parisienne à fermer. Quelques Frères sont autorisés à revenir en Alsace, mais avec interdiction d’enseigner.
  • 1905 : Achèvement du bâtiment principal Saint-Joseph avec la construction de l’aile Nord.
  • 1906 : Fondation de l’Amicale des Anciens élèves du Collège.
  • 1909 : Frère Édouard SITZMANN publie son Dictionnaire des hommes célèbres d’Alsace, couronné par l’Académie française.
  • 1910 : Construction du bâtiment Salem pour accueillir des Sœurs infirmières ainsi que de nombreuses chambres pour le personnel du Collège.

1914-1918 : Première Guerre mondiale

Pendant la Première guerre mondiale, le Collège est réquisitionné par l’armée allemande comme hôpital militaire (Lazarett).
Les Frères sont dispersés sur différents fronts de guerre.

1918-1939 : entre-deux guerres

  • 1918-1940 : Dans l’Alsace redevenue française, la Congrégation connaît rapidement un renouveau : Juvénat, Noviciat, École Normale congréganiste se développent donnant l’espoir d’une bonne relève.
  • 1921-1922 : Agrandissement de la chapelle Saint-Joseph avec la construction du nouveau chœur.
  • 1924-1927 : Rénovation de la chapelle Saint-Joseph avec les fresques réalisées par l’artiste-peintre Joseph ASAL.
  • 1924-1930 : Frère Étienne FRITSCH, secondé par une équipe de Frères, crée une collection de livres scolaires spécialement conçus pour les écoles d’Alsace.
  • 1925 : Frère Médard WILLER est chargé de la direction du Foyer de l’Étudiant Catholique (F.E.C.) qui se trouve place Saint-Étienne à Strasbourg. Cette maison, qui accueille d’abord des jeunes que l’on confiera à des Institutions de rééducation, va progressivement être réservée à un foyer d’étudiants.
  • 1936-1937 : À Ehl-Benfeld, le Noviciat et l’École Normale Congréganiste accueille entre 15 et 20 novices. La construction d’une chapelle permet de leur offrir un cadre religieux.
  • 16 octobre 1938 : un violent incendie ravage quatre dortoirs et détruit la moitié Nord de la toiture.

1939-1945 : Seconde Guerre mondiale

  • 1939 :
    Septembre : dès les premiers jours de la déclaration de guerre, le Collège de Matzenheim, situé dans une zone trop exposée, doit annoncer la fermeture de l’Internat. L’Établissement (dortoirs, classes, cours…) est réquisitionné par l’armée française pour servir de cantonnement.
    Novembre : le Collège (les Frères, le personnel et les élèves) se replie à Tournan-en-Brie, dans la Région parisienne.
  • 1940 :
    Juin : après la victoire allemande et la signature de l’armistice (22 juin), l’Alsace et la Moselle sont annexées au IIIème Reich : les frontières de 1871 sont rétablies. Le Collège est réquisitionné.
    Août : les autorités nazies décrètent l’interdiction faite aux Frères de s’occuper d’enseignement et d’éducation. Toutes les écoles sont fermées, et les Frères sont dispersés à la suite de mobilisations forcées dans l’armée allemande, d’évasions clandestines et d’expulsions. Plus de 50 Frères se regroupent, la plupart en Zone libre.
  • Juin à novembre 1941 : le Collège est réquisitionné et accueille une centaine d’enfants de Mannheim, une ville allemande bombardée.
  • Mars 1942 – novembre 1944 : Le Collège devient successivement Reserv Lazarett (Hôpital militaire de réserve), Feld Lazarett (Hôpital militaire de campagne), Kriegs Lazarett (Hôpital de guerre). Le Collège étant transformé en hôpital militaire, des chambres sont réquisitionnées chez les habitants du village de Matzenheim pour loger des personnes venues visiter un parent hospitalisé.
  • 1944 :
    Septembre : le front se rapproche. Les jours difficiles commencent. Les avions alliés mitraillent les trains. L’hôpital militaire se replie sur Fribourg et sur Triberg.
    Fin novembre : départ des derniers militaires allemands. La situation s’aggrave, avec des tirs d’obus de plus en plus rapprochés et de plus en plus intenses. Beaucoup d’habitants du village se réfugient soit à Heussern, hameau isolé grâce aux inondations, soit dans les caves du Collège.
    1er décembre : vers midi, les premiers chars de Leclerc entrent à Matzenheim par la rue d’Erstein. Un poste de secours s’installe dans le Collège.
    5 décembre : une centaine d’ambulanciers français, accompagnés de Marocains, d’Américains et d’Anglais, réinstallent un hôpital militaire dans certains locaux du Collège.
  • 1945 :
    Janvier : une contre offensive allemande (opération Nordwind) se développe et progresse vers Herbsheim, Osthouse, Krafft, Erstein et Benfeld.
    14 janvier : un obus allemand entre par la fenêtre de l’infirmerie du Collège blessant la religieuse infirmière. Un autre obus endommage la toiture du bâtiment principal Saint-Joseph, près du clocheton.
    14-17 janvier : située sur la ligne de front, la Maison-mère d’Ehl-Benfeld est détruite par des bombes incendiaires américaines.
    Vers le 28 janvier : la contre offensive allemande semble stoppée définitivement.
    Juin à août : les Frères expulsés et évadés rentrent en Alsace libérée. Les Frères Malgré-nous, incorporés de force dans l’armée allemande, rentrent peu à peu des camps de prisonniers ou des hôpitaux militaires.
    Septembre : les Collèges de Matzenheim et de Mulhouse ouvrent à nouveau leurs portes.

1945-2000 : seconde moitié du XXème siècle

  • 1945-1950 : Les écoles rouvertes en Alsace soignent les blessures de la guerre et retrouvent leurs effectifs.
  • 1946 : Création d’une maison d’éducation à Andlau qui prend le nom d’Institution Mertian.
  • 1947 : Le Juvénat peut à nouveau ouvrir ses portes en s’installant au château de Werde, nouvellement restauré après les dommages de guerre.
  • 1948 : Dans l’unique bâtiment préservé lors des bombardements de janvier 1945, le second Centre de jeunes de l’Institution Mertian s’établit à Ehl.
  • 1952 : Acquisition du restaurant Au Soleil d’or en face du Collège à Matzenheim.
  • 1954-1955 : Construction du Juvénat Notre-Dame (aujourd’hui bâtiment Mertian), rendue possible par le transfert des dommages de guerre de l’ancienne Maison-mère d’Ehl-Benfeld, détruite en janvier 1945.
  • 1956-1957 : Construction du bâtiment Sainte-Marie à l’emplacement de l’ancien potager.
  • 1957 : Départ des premiers Frères vers Madagascar, où ils prennent en charge le collège de l’Immaculée Conception à Mananjary, sur la côte Est.
  • 21 novembre 1959 : au cours d’un voyage officiel en Alsace, le Président de la République Charles de Gaulle fait une courte halte devant le Collège et signe le Livre d’or.
  • 1962 : Centenaire de l’arrivée des Frères à Matzenheim.
  • 1965 : Centenaire de la création de l’École des Frères, Porte du Miroir à Mulhouse.
  • 1966-1967 : Construction du Collège des Frères à Mulhouse (Collège Jean XXIII).
  • 1967 : À Madagascar, Frère Romain prend en charge la nouvelle École de Talatamaty (Fianarantsoa), et Frère Claude FRITZ est chargé de la direction du Collège de Mananjary.
  • 1968 : À la suite des nouvelles directives de l’Éducation Nationale, les classes du Second Cycles (de la Seconde à la Terminale) sont supprimées au Collège.
  • 1971-1972 : Construction du premier Gymnase, rendue possible par la vente de la propriété et du château de Werde.
  • 1973 : À la rentrée de septembre, inscription de la première fille en tant qu’élève au Collège.
  • 1981 : Rénovation complète de la Chapelle Saint-Joseph.
  • 1983 : Construction du bâtiment Saint-Vincent. La chapelle du bâtiment Saint-Joseph est dotée d’un nouvel autel.
  • 1985 : À Madagascar, la Congrégation confie la direction du Collège de Mananjary aux Pères jésuites. Les Frères concentrent leurs forces sur Talatamaty, où la formation des jeunes Frères malgaches offre des conditions plus adaptées.
  • 1987 : Frère Jean-Claude ANHEIM est nommé Directeur du Collège.
  • 1991-1996 : Développement de l’œuvre missionnaire des Frères à Madagascar.
  • 1994 : Inauguration du nouveau CDI.
  • 13 octobre 1995 : inauguration des nouveaux locaux de restauration : les cuisines, le self et le réfectoire.
  • Été 2000 : rénovation et mise aux normes du bâtiment Mertian et de l’Internat garçons.

2001-… : début du XXIème siècle

  • Été 2001 : destruction du Pigeonnier.
  • 1er semestre 2002 : rénovation et mise aux normes du bâtiment Sainte-Marie (salle des fêtes, salles de classe, internat filles…).
  • Juillet 2003 : départ du Directeur Frère Jean-Claude ANHEIM. Le premier Directeur laïc, Alain OBERLIN, prendra sa succession.
  • Été 2003 : début des travaux de mise en conformité et du bâtiment Saint-Joseph (Salles de classe, locaux de la Direction et de l’Administration…).
  • Été 2004 : suite des travaux de mise en conformité et du bâtiment Saint-Joseph (Salles de classe, locaux de la Direction et de l’Administration…).
    Création d’un logo pour le Collège par les élèves à la suite d’un concours organisé au sein de l’Établissement.
  • 26 janvier 2005 : incendie du premier Gymnase.
  • 2006 : 100ème anniversaire de l’Amicale des Anciens.
  • 6 mars 2008 : inauguration du nouveau Gymnase.
  • 2012 : 150ème anniversaire de l’arrivée des Frères à Matzenheim.
  • 1er septembre 2014 : la Congrégation des Frères de Matzenheim décide de transmettre la tutelle des collèges Saint-Joseph de Matzenheim et Saint Jean XXIII de Mulhouse à la Congrégation des Frères Maristes.
  • 1er septembre 2015 : départ du Directeur Alain OBERLIN. Le premier Chef d’Établissement féminin, Marie-Dominique DELMAS, prendra sa succession.

Sources

Revues L’Ancien de Matzenheim

  • n° spécial 130 ans – Janvier 1992
  • n° 179 – Mai 1995
  • n° 184 – Mai 2000
  • n° 185 – Mai 2001
  • n° 196 – Mai 2012

Plaquettes spécifiques

  • Le Collège Saint-Joseph de Matzenheim – À l’occasion des 100 ans – 1962
  • Un promoteur de l’École en Alsace : le Père Eugène Mertian (1823-1890) – Son époque – Sa famille – Sa vie et son œuvre – Frère Denis SIBLER – Janvier 1998 (Remis en forme en Mai 2012 par Brigitte GLÉNAT et Claude SCHULLER)
  • Le Collège de Matzenheim (1871-1985) – Frère Raphaël BRAUN – 1983 (Remis en forme en Mai 2012 par Brigitte GLÉNAT et Claude SCHULLER)
  • Ehl dans la tourmente (1939-1945) – Frère Denis SIBLER – 1987