Pierre LEMAÎTRE

Ils ont miraculeusement survécu au carnage de la Grande Guerre, aux horreurs des tranchées.

Albert, un employé modeste qui a tout perdu, et Édouard, un artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », comprennent vite pourtant que leur pays ne veut plus d’eux. Désarmés, condamnés à l’exclusion, mais refusant de céder au découragement et à l’amertume, les deux hommes que le destin a réunis imaginent alors une escroquerie d’une audace inouïe…

Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants. Dans l’atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre LEMAÎTRE compose avec talent la grande tragédie de cette génération perdue.

Prix Goncourt 2013


Bande-annonce du film Au revoir là-haut – Albert DUPONTEL (Octobre 2017).

Dans le cadre d’un Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle (PEAC), tous les élèves de 3ème du Collège se sont rendus au cinéma d’Erstein pour applaudir le film Au revoir là-haut d’Albert DUPONTEL, adaptation du roman de Pierre LEMAÎTRE, qui avait obtenu le Prix Goncourt en 2013.

À la suite de cette projection, chaque élève s’est appliqué à constituer un dossier lui permettant de faire le lien entre ce film et ses programmes d’Histoire ou de SVT mais aussi de faire des recherches sur le monument aux morts de sa ville, de découvrir des peintres ayant dénoncé la boucherie de la Grande Guerre, ou de se mettre dans la peau d’un critique cinématographique.

Cécile KRETSCHMAR

Les élèves de 3ème B, eux, en plus, ont eu l’opportunité de correspondre avec l’artiste alsacienne qui a réalisé les fabuleux masques qui traversent tout le film d’Albert DUPONTEL : en cours de Français, ils se sont répartis en deux groupes de rédaction, l’un lui exprimant ses coups de cœur et son émerveillement, l’autre s’attachant à lui poser de nombreuses questions sur son parcours et sa façon de créer les masques. À ces élèves, Cécile KRETSCHMAR a pris le temps de répondre avec beaucoup de générosité, de précision et d’humour ! Dans son emploi du temps surchargé, l’artiste a trouvé le moyen de leur adresser de nombreuses explications et images pour leur faire comprendre son parcours et son processus de création. Comme vous l’imaginez, les élèves ont été particulièrement touchés ! Prochaine étape de cette extraordinaire et rare correspondance ? L’envoi d’une galerie de photos des masques réalisés par les élèves dans le cadre de leur cours d’Arts plastiques !

Camille ALLENNE, professeure d’Arts plastiques,
& Joanna BARTHE, professeure de Français

Télécharger le document

 

Télécharger le document


Dossiers d’élève