Cuisine et Maths !

Douze élèves du cycle élémentaire ont participé cette semaine au stage de réussite éducative organisé par l’Institution Saint-Joseph de Matzenheim, une manière pédagogique différenciée d’appréhender les notions essentielles de Mathématiques et de Français. Pour ce faire, les deux professeures des écoles Marie-Christine SCHMITT et Dorothée MOLINA ont eu l’idée d’investir la cuisine pédagogique de l’Établissement afin de transformer culinairement les pommes du verger.

Au programme : un gratin de pommes au raisin et de la confiture du même fruit agrémenté de cannelle. Et préparer un dessert n’est pas une mince affaire. Les élèves ont pu s’en rendre compte tant il est nécessaire d’utiliser certaines applications mathématiques pour parvenir à ses « faims ». Réviser ses tables de multiplication, aborder les conversions de cl à ml, peser, c’est tout un système de calcul pour parvenir au dosage parfait et réussir son plat. Au-delà de l’aspect basé sur les révisons chères à Pythagore, les élève ont également appris à travailler en groupe et à manipuler certains ustensiles de cuisine au nom des plus farfelus : Maryse, chinois, girafe, araignée ou encore corne. Des manipulations qui ont parfois mis à rude épreuve nos petits apprentis cuistos mais, comme le dit si bien l’adage, « On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs » !

Ludovic TESTA, chef dÉtablissement

Lors de leur semaine de stage de réussite éducative, 12 élèves de CM1 et CM2 se sont transformés en petits cuistots pour confectionner 2 recettes à base de pommes ramassées dans le verger du collège.

Évane, Juliette, Léna, Romane et Valentine ainsi que leurs camarades Aurélien, Dylan, Noé K., Noé L., Romain, Titouan et Victor ont tout d’abord travaillé les 2 recettes proposées par les professeures des écoles : une confiture pommes-cannelle et un gratin de pommes et raisins secs. Chacun a pu rapporter chez lui ses délicieuses gourmandises.

Voici quelques réactions des élèves :

“D’abord on a lu les recettes et on a cherché la signification des mots soulignés. Il y avait des mots de vocabulaire comme “faitout” ou “épépiner” qu’on ne connaissait pas.”

“On a aussi fait une révision du présent de l’indicatif. Il fallait chercher les verbes du 1er groupe écrits à l’infinitif et puis récrire la recette avec les pronoms (je, tu, nous et vous). Les maitresses avaient mis des verbes en -cer et -ger.”

“Comme la recette du gratin était écrite pour 2 portions, on a dû l’adapter parce qu’on était des groupes de 3. Il a aussi fallu convertir des centilitres en millilitres et faire des pesées.”

“On a appris à s’organiser et à être efficaces pour réaliser les 2 recettes. Un groupe a commencé par la confiture et l’autre a fait le gratin, et après on a changé de groupes.”

“On a super aimé cette activité. On aimerait bien refaire des recettes en cuisine.”

Télécharger les recettes