Les élèves de 5ème A Gutenberg devaient, à partir de leur lecture de La rivière à l’envers, imaginer quels lieux extraordinaires ils aimeraient découvrir si eux aussi avaient la possibilité de partir à l’aventure.

Deux impératifs :

  • il leur fallait être poétique.
  • il leur fallait employer un maximum d’expansions du nom pour décrire les lieux et les choses évoqués.

Christine MEYVAERT, professeure de Français